À l’issue de l’atelier conjointement organisé entre le Parlement Congolais et la FAO, sur le renforcement de capacités des Parlementaires relatif au transformation des systèmes alimentaires pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, il s’est tenu une cérémonie de planting d’arbres fruitiers au lycée Chaminade, en présence du Président actif de l’APCSAN et de la Représentante de la FAO.
Par cette action symbolique, les Parlementaires ont rendu manifeste leur grande et ferme volonté que de rendre opérationnelle la sécurité alimentaire en République du Congo.

L’Alliance Parlementaire Congolaise pour la Sécurité alimentaire et nutritionnelle (APCSAN) a abrité du 19 au 21 décembre 2023 un atelier de renforcement de capacités des parlementaires sur la transformation des systèmes alimentaires pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Congo en partenariat avec la FAO Congo.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier était placée sous le haut patronage de l’Honorable Isidore MVOUBA, Président de l’Assemblée nationale, Président Actif de l’APCSAN qui dans son mot de circonstance a indiqué que : « le présent atelier vise, d’une part, à sensibiliser les parlementaires que nous sommes, et d’autre part, nous doter d’outils susceptibles de transformer les systèmes alimentaires pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle ».

Pour sa sa part le Dr Yannick Arianne RASOARIMANANA, Représentante de la FAO a rappelé que l’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture considère les alliances parlementaires comme étant des mécanismes de plaidoyer puissant qui contribuent à réduire l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et à impulser la transformation des systèmes alimentaires en vue de l’atteinte des ODD 1 et 2 tout en tenant désormais compte des impacts négatifs du changement climatique.

Le jeudi 14 décembre 2023, sous les hospices de l’Honorable Isidore MVOUBA, Président de l’Assemblée nationale, les honorables députés ont examiné et adopté la loi de finances de l’État, exercice 2024.

Après des débats éclairés et constructifs, les Députés de la Majorité et de l’Opposition sont parvenus à un vote consensuel.

Au terme des débats, la loi de finances de l’Etat pour l’année 2024 et le budget de l’Etat, arrêté en recettes, à la somme de deux mile six cent cinq milliards sept cent millions (2 605 700 000 000) de francs CFA, en dépenses, à la somme de deux mille soixante-neuf milliards six cent cinquante un millions (2 069 651 000 000) de francs CFA.

Toutefois il sied d’indiquer que ce budget dégage un excédent budgétaire de cinq cent trente-six milliards quarante- neuf millions (536 049 000 000) de francs CFA, destiné à financer une partie du déficit de trésorerie.

Le Président de l’Assemblée nationale, l’Honorable Isidore MVOUBA, s’est entretenu, ce 2 décembre 2023, avec Madame Yannick Ariane RASOARIMANANA, Représentante du Fonds des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (F.A.O.) en République du Congo.

Cette audience a été l’occasion de passer en revue la coopération entre le Parlement congolais et le Fonds des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, au travers de l’Alliance Parlementaire Congolaise pour la Sécurité Alimentaire et nutritionnelle (A.P.C.S.A.N.) et le Réseau des Alliances Parlementaires d’Afrique Centrale pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (R.A.P.A.C.S.A.N.).

Les deux personnalités se sont accordées  pour organiser, courant ce mois de décembre 2023, un séminaire atelier de renforcement des capacités des parlementaires congolais sur les questions d’alimentation et de nutrition, ainsi que d’autres activités devant concourir à l’accroissement de la production agricole au Congo. 

L’Honorable Isidore MVOUBA, Président de l’Assemblée nationale a reçu en audience, ce 1er décembre 2023, S.E.M. Johnny SEXWALE, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République d’Afrique du Sud en République du Congo.


Plusieurs sujets ont été abordés au cours de ce fructueux entretien, parmi lesquels, la forte implication de la République du Congo, sous la clairvoyance du Président Denis SASSOU-N’GUESSO, dans la libération du Président Nelson MANDELA et la fin de la politique de ségrégation raciale (l’apartheid), l’important rôle à jouer par l’Afrique du Sud, puissance économique, pour tracter, comme locomotive, les autres pays du continent, dont la République du Congo.


Dans le cadre de la coopération interparlementaire à activer, la première phase pourrait être la création des groupes d’amitié.

Il s’est tenu ce 28 novembre 2023, une séance plénière du Parlement réuni en congrès consacrée au message sur l’état de la nation de Son Excellence Monsieur Denis SASSOU-NGUESSO, Président de la République, Chef de l’Etat.

Cette séance plénière était présidée par l’Honorable Isidore MVOUBA, Président de l’Assemblée nationale, Président du Parlement réuni en Congrès.

C’est après la minute de silence observée en mémoire des victimes du stade Michel d’Ornano et pendant près d’une heure et quarante cinq minutes, dans une posture rassurante que le Président de la République a fait l’état de la nation en passant en revue tous les secteurs d’activité de la vie politique, sociale et économique de notre pays.

Dans son message, le Président de la République, s’est de nouveau engagé à poursuivre la diversification de l’économie. Il a en outre salué les améliorations réalisées dans le secteur de l’agriculture avant d’engager le Gouvernement à plus d’actions afin d’inventorier les niches d’emploi au profit de la jeunesse.

Il a fustigé l’incivisme caractérisé par la destruction des biens de l’Etat et des comportements déviants des fonctionnaires affectés dans l’hinterland.

Prenant acte du message de Son Excellence Monsieur le Président de la République, le Président du Congrès a indiqué que c’était ” un message poignant, prospectif et convaincant “.

Retrouvez la séance en cliquant sur le lien suivant :

https://fb.watch/oBECrUxu1y/?mibextid=rOHFeQ

PROGRAMME DE LA CEREMONIE DE PRESENTATION DU MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SUR L’ETAT DE LA NATION DEVANT LE PARLEMENT REUNI EN CONGRES

Dans le cadre du contrôle de l’action du Gouvernement. L’Assemblée nationale a tenu le jeudi 23 novembre une séance des questions d’actualité relative au drame du stade Michel d’Ornano. Les préoccupations de l’assemblée nationale portées par le député de la deuxième circonscription de Gamboma et rapporteur de la commission défense et sécurité Antoine Bien-aimée OBAM-ONDON ont oscillé autour des causes ayant ôté la vie à 31 jeunes âgés de 18 à 25 ans et blessé 150 autres.

La représentation nationale a également sollicité du premier ministre, chef du Gouvernement les réponses sur les dispositions sécuritaires prises pour encadrer le processus de dépôt de dossiers et les mesures gouvernementales préconisées pour accompagner les victimes et leurs familles.

Répondant à ces interrogations le Premier ministre a circoncit les conditions ayant entrainé ce drame et a rappelé les dispositions prises par le gouvernement pour assister les familles éplorées et les blessés.

Il sied d’indiquer qu’une enquête administrative et judiciaire a été ouverte à cet effet.

Il s’est tenu sous le patronage du Président de l’Assemblée nationale, la cérémonie relative à la célébration de la journée de l’enfance et du 34ème anniversaire de la convention relative aux droits de l’enfant.


Dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, les Honorables Députés et Vénérables Sénateurs étaient aux côtés des députés juniors pour la célébration de cette journée sous le thème : « Pour chaque enfant, tous ses droits ».
Entre les discours de la Présidente du Parlement des Enfants du Congo, de la Représentante de l’Unicef et de la ministre en charge des affaires sociales, une pièce de théâtre, un slam, une séance de question orales aux membres du Gouvernement ainsi qu’un intermède ont constitué la toile de fond de cette commémoration devant le Premier ministre Chef du Gouvernement, le Corps diplomatique et les représentants des organisations internationales.


L’auditoire a salué la qualité des débats ayant prévalu lors de la séance de questions orales
Dans son mot de circonstance, le Président de l’Assemblée nationale a indiqué aux députés juniors que le Président Denis SASSOU-N’GUESSO, qui a vécu trois grands moments formateurs voire déterminants pour son éducation, à savoir l’initiation à dix ans, la poursuite de sa scolarité à Owando et son admission à Mbounda, les exhorte à s’intégrer de façon harmonieuse dans la cellule familiale et dans tout autre espace d’épanouissement social.
En outre l’Honorable Isidore MVOUBA à exhorter les députés juniors en disant : « Chers enfants, la paresse doit être votre ennemi farouche, le travail, votre ami intime ; il vous ouvrira les portes de la réussite et du bonheur. Ne soyez pas les partisans du moindre effort ; il est une voie de l’échec » fin de citation.

L’Honorable Président de l’Assemblée nationale a reçu ce 16 novembre 2023 dans son cabinet, madame Claire BODONYI, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République française en République du Congo.

L’Honorable Président et madame l’Ambassadeur ont longuement évoqué l’excellence des relations qui existent entre le Congo et la France et plus particulièrement entre leurs excellences Denis SASSOU-NGUESSO et Emmanuel MACRON.

Au cours de cette audience les deux personnalités ont passé en revue les différents chantiers en cours entre les deux pays, plus particulièrement les travaux mémoriels comme la réhabilitation du Centre de formation et de recherche d’Art dramatique (CFRAD).

La question de la diplomatie parlementaire a également figuré au centre de la conversation entre les deux personnalités, ainsi que les retombées que devraient connaître le Congo, suite à la visite effectuée par le Président de l’Assemblée nationale en juillet dernier auprès de la présidente de l’Assemblée nationale française.